Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2021 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

La Chine distance les États-Unis dans la course aux brevets

Publié le lundi 22 mars 2021

La Chine a déposé près de 70.000 demandes de brevets internationaux l’an dernier, devant les États-Unis (près de 60.000), selon l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle). Tous pays confondus, 270.000 demandes ont été enregistrées, un record. Huawei écrase ses concurrents, Samsung Electronics, Mitsubishi Electric ou encore Qualcomm.

La baisse de la croissance mondiale n’y a rien fait. Les demandes internationales de brevet ont encore augmenté de 4 % l’an dernier, pour atteindre le nombre de 275.900, le plus haut jamais enregistré.  Il est toutefois trop tôt pour analyser les conséquences de la pandémie, car le délai entre le dépôt d’un brevet auprès d’un office national et son arrivée devant l’agence est souvent de douze mois.

Carsten Fink, Économiste en chef de l’OMPI, décrypte :

La plupart des brevets déposés en 2020 concernent des innovations qui ont eu lieu plus tôt, avant le début de la pandémie. Néanmoins, le fait qu’il n’y ait pas eu de forte réduction du nombre de brevets internationaux suggère que les entreprises ont continué à investir dans la commercialisation de leurs technologies pendant la pandémie.

Les deux principaux utilisateurs du système, à savoir la Chine et les États-Unis, ont chacun enregistré une croissance annuelle de leurs dépôts. L’écart séparant les deux puissances était d’environ 1.000 demandes internationales en 2019. Il s’élève à 10.000 désormais.

La Chine, avec 68.720 demandes (+16,1 % de croissance annuelle) demeure la championne , suivie par les États-Unis (59.230 demandes, +3 %), le Japon (50.520 demandes, -4,1 %), la Corée (20.060 demandes, +5,2 %) et l’Allemagne (18.643 demandes, -3,7 %).

Parmi les pays ayant connu une forte croissance figurent l’Arabie saoudite (956 demandes, +73,2 %), la Malaisie (255 demandes, +26,2 %), le Chili (262 demandes, +17,0 %), Singapour (1.278 demandes, +14,9 %) et le Brésil (697 demandes, +8,4 %).

Dans ses statistiques, l’OMPI relève par ailleurs que pour la quatrième année consécutive, le géant chinois des télécommunications Huawei Technologies, avec 5.464 demandes internationales de brevet, a été le premier déposant en 2020. Viennent ensuite Samsung Electronics en Corée, Mitsubishi Electric au Japon, LG Electronics en Corée et Qualcomm Inc. aux Etats-Unis.

Parmi les 10 principaux déposants, LG Electronics a fait état de la croissance la plus rapide (+67,6 %) du nombre de demandes publiées en 2020 et, de ce fait, s’est hissé de la dixième position en 2019 à la quatrième en 2020.

 

Sources : OMPI et Les Échos
Illustration : Pixabay

Mots clés :
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok