Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2020 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

L’inventeur du spray à coup-franc réclame 84 millions à la FIFA

Publié le lundi 15 janvier 2018

Heine Allemagne, l’inventeur du spray « à coup-franc » utilisé massivement depuis la Coupe du monde 2014 reproche à la FIFA d’avoir passé outre ses brevets.

Le spray à coup-franc, mousse qui sert à tracer l’endroit d’où sera tiré le coup de pied arrêté et situé le mur adverse, est au centre d’une affaire judiciaire. Heine Allemagne, son créateur et détenteur du brevet international depuis près de dix ans s’est retourné contre la FIFA.

L’inventeur brésilien affirme que son aérosol lui été volé par l’instance internationale après que sa société a fourni gratuitement 300 sprays pour la Coupe du monde 2014. Selon lui, la FIFA a fait fi de ses brevets pour demander à d’autres entreprises de lui produire et lui fournir les mêmes sprays.

Le Brésilien s’est alors tourné vers la justice et un tribunal de Rio de Janeiro. Celui-ci a sommé la FIFA d’arrêter d’utiliser son spray dans ses compétitions sans quoi elle s’exposerait à une amende de 15.000 dollars par match !

Allemagne espère également obtenir 84 millions d’euros au titre de dédommagements. L’affaire est d’autant plus floue que la FIFA aurait offert près de 420.000 euros pour acquérir le brevet, 5 mois en amont du Mondial brésilien, avant que le deal ne tombe finalement à l’eau.

Si la FIFA a mis en doute la véracité des brevets, le juge en charge de l’affaire a assuré récemment que l’existence de ces brevets était hors de doute…

 

Sources : Le Figaro

Mots clés : ,
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok