Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2020 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

Brigitte Macron, égérie d’une marque de cosmétique ?

Publié le mercredi 16 mai 2018

Plusieurs Français se sont fait arnaquer pensant que la première dame était l’égérie d’une marque de crème antirides.

Brigitte Macron n’est pas l’égérie d’une marque de crème antirides, ni la patronne d’une entreprise de cosmétiques. Plusieurs dizaines de Français y ont pourtant cru et se sont retrouvés victimes d’une redoutable arnaque sur Internet. Certains ont pris la plume pour informer l’épouse du président de cette escroquerie, qui a, dans la foulée, mandaté son avocat pour qu’il se saisisse du dossier.

De faux articles de presse reprenaient les caractères et la mise en page de véritables sites d’informations en ligne : on y vantait la success story de la prétendue entreprise de cosmétiques de la première dame, évidemment utilisatrice de la solution antirides miracle…

Anne-Marie, une des victimes de l’arnaque, se confie :

C’est arrivé comme ça. Cela disait que Mme Macron était associée à l’entreprise et que Mmes Obama et Bruni sont de bonnes clientes. Je me suis dit que c’était sérieux !

Quelques clics plus tard, sur le site Beauty and truth, elle se laisse tenter par une dose d’essai, commercialisée à 3,95 €, correspondant aux frais de port. Elle entre ses coordonnées bancaires et découvre alors qu’elle vient de souscrire à un abonnement !

Anne-Marie essaie alors de joindre le service client par téléphone, pendant plusieurs jours et, lorsqu’un interlocuteur décroche enfin, apprend, qu’elle doit s’acquitter de… 88 € par produit ! Suit un échange de mails pour obtenir le droit de résilier.

Anne-Marie se justifie :

J’allais rajeunir de 25 ans mais c’était quand même un peu exagéré. Je ne les ai même pas ouverts ! Je me suis dit que c’était forcément de la poudre de perlimpinpin ! Ils m’ont donné une adresse pour réexpédier le colis, à Chypre, dans la ville de Larnaca, un nom très bien choisi… J’ai sincèrement pensé que Brigitte Macron sponsorisait cette société. Je me suis dit qu’elle avait le droit de travailler, comme tout le monde !

 

Sources : Le Parisien
Illustration : Wikimedia Commons

Mots clés : , ,
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok