Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2021 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

Palmarès 2020 des principaux déposants de brevets à l’INPI

Publié le lundi 21 juin 2021

L’INPI publie le palmarès 2020 des principaux déposants de brevets. Un classement où l’on retrouve les acteurs de l’innovation et de l’économie française : de grands groupes, mais aussi des organismes de recherche publique et de plus petites entreprises.

Les faits marquants :

  • Le Groupe PSA conserve la tête du classement, devant Safran et le Groupe Valeo
  • Les deux premiers déposants sont au-dessus des 1000 demandes de brevets publiées
  • La recherche publique accroît sa présence
  • 3 entreprises de taille intermédiaire présentes dans le top 50
  • Gaztransport et Technigaz n°1 de la catégorie « ETI »
  • Aledia n°1 de la catégorie « PME »
  • Le CEA n°1 de la catégorie Établissements de Recherche, d’Enseignement Supérieur et de l’État
  • Le groupe PSA, Safran et le CNRS très actifs dans la collaboration recherche/industrie

 

Pascal Faure, Directeur général de l’INPI, commente :

L’INPI se réjouit de publier cette nouvelle édition du palmarès des déposants de brevets en France, devenu une véritable référence en quelques années. Ce millésime 2020 – qui, compte tenu des 18 mois de décalage entre dépôt et publication des brevets, n’inclut pas encore la période de crise sanitaire que nous traversons – est une fois encore largement dominée par les grands groupes, pour qui stratégie d’innovation et stratégie de propriété industrielle sont indissociables. Les grands acteurs de l’économie française s’affichent naturellement en tête, et notamment, aux tous premiers rangs, ceux du transport. Fait encourageant : la place de la recherche publique progresse par rapport à 2019.

 

Le Groupe PSA conserve la tête du classement, 1ère place regagnée en 2019, après l’avoir perdue au profit du Groupe Valeo entre 2016 et 2018. Avec 1 239 demandes de brevets publiées (contre 1 183 en 2019), son nombre de demandes de brevets publiées augmente de plus de 4 % cette année.

Safran gagne une place et passe au deuxième rang avec 1 103 demandes publiées en 2020 (contre 871 en 2019), soit une augmentation de plus de 26 %.

Ces deux premiers déposants sont au-dessus des 1 000 demandes de brevets publiées en 2020.

La 3e place est occupée par le Groupe Valeo avec 819 demandes publiées (contre 1 034 en 2019).

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) conserve la 4e place avec 646 demandes publiées en 2020 (659 en 2019). Le Groupe Renault est à la 5e place du classement, avec 483 demandes de brevets publiées, contre 426 l’année précédente, soit une augmentation de plus de 13 %.

Comme l’an dernier, trois entreprises de taille intermédiaire (ETI) figurent parmi les 50 premiers déposants de brevets à l’INPI : Gaztransport et Technigaz (GTT), le Groupe Soitec et Exel Industries.

13 établissements de Recherche, d’Enseignement Supérieur et établissements de l’État (RESE) sont présents dans le palmarès des principaux déposants (contre 10 l’an dernier). Les trois premiers RESE du classement sont : le CEA (4e place), le CNRS (6e) et IFP Energies nouvelles (15e).

Depuis le début de l’existence de ce palmarès, la concentration des 50 premiers déposants de brevets ne cesse d’augmenter. Ils représentaient 33,1 % des demandes publiées en 2004 (première année du palmarès), 47,7 % des demandes publiées en 2009 ans et représentent plus de la moitié l’ensemble des demandes de brevets depuis 3 ans : 52.5 % en 2018 ; 52 % en 2019 ; 54,8 % en 2020.

 

8 nouveaux entrants dans le Top 50 des déposants, dont cinq établissements de Recherche, d’Enseignement Supérieur et établissements de l’État :

  • Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement : 42 demandes publiées – 35e place
  • Amadeus : 40 demandes publiées – 37e place
  • Université Grenoble Alpes : 40 demandes publiées – 37e place
  • Institut Mines Télécom : 33 demandes publiées – 42e place
  • Institut polytechnique de Bordeaux : 33 demandes publiées – 42e place
  • Soletanche Freyssinet – Vinci Construction : 32 demandes publiées – 44e place
  • Institut polytechnique de Grenoble : 31 demandes publiées – 45e place
  • Exel Industries : 29 demandes publiées – 49e place

 

Plus d’informations : INPI

Mots clés :
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok