Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2020 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

S’initier à la propriété industrielle en jouant

Publié le vendredi 30 décembre 2011
Serious IP

S’initier à la propriété industrielle en jouant
L’IEEPI, organisme de formation continue unique en son genre, renforce son offre en créant un master en stratégie de propriété intellectuelle mais aussi en lançant le premier « serious game » dans cette branche très spécifique.

Savez-vous ce qu’est un « serious game » ? C’est tout simplement un outil de formation professionnelle, initiale ou continue, fondé sur les possibilités techniques et l’univers graphique et interactif des jeux. Ces applications ne remplacent pas lesmodes de formation traditionnels mais ils permettent de diffuser à grande échelle sur des publics très ciblés des programmes d’apprentissage parfaitement définis. Il existe aujourd’hui une grande variété de « serious games », très appréciés notamment dans les grandes entreprises pour accompagner certains changements à grande échelle ou le lancement de nouveaux produits. Relativement complexe à produire, cet outil de formation est efficace et plaît particulièrement aux plus jeunes professionnels familiers de cet univers.

L’Institut européen entreprise et propriété intellectuelle (IEEPI), basé à Illkirch, s’est lancé dans l’aventure d’un « serious game » appliqué à son domaine à la suite d’un appel à projets du secrétariat d’État à l’économie numérique. Le produit existe désormais sous le nom de Serious IP. Son objectif n’est pas de transformer des juristes d’entreprise en experts ès brevets mais de les initier et de les sensibiliser aux enjeux propres à la propriété intellectuelle.
« Serious IP permet de mieux comprendre comment la propriété intellectuelle s’inscrit dans le quotidien d’une entreprise et contribue à son développement. Le joueur doit utiliser les règles de la propriété intellectuelle tout au long de sa carrière virtuelle afin de gérer ses innovations et faire prospérer son entreprise », explique l’IEEPI, soulignant le caractère inédit de cette expérimentation.
« Le projet Serious IP répond au problème de faible disponibilité du public cible, proposant une alternative aux dispositifs de formation existants. Il introduit un nouveau mode de sensibilisation de professionnels ne disposant que de peu de temps ».

 

« Le renforcement des compétences en propriété intellectuelle présente un intérêt stratégique évident. Aujourd’hui, la marge se fait à l’international. Mais aller à l’international sans armure, c’est prendre de gros risques », explique Christian Brevard, scientifique et industriel, ancien patron de Bruker Biospin, qui préside l’IEEPI depuis sa création en 2004.

Complémentaire du centre de formation initiale au sein de l’université, l’IEEPI a fait sa place dans le paysage de la formation continue. Il est destiné, dix ans après sa création en 2014, à intégrer le futur pôle de compétences en propriété intellectuelle, le seul de son espèce en France. Dirigé par Antoine Dintrich, l’IEEPI offre 120 jours de formation par an sur différentes thématiques. Ces formations de différents formats, y compris des programmes surmesure, permettent la délivrance de plusieurs diplômes. Dont, désormais, un master 2 en stratégie de la propriété intellectuelle et innovation, en lien avec l’université de Strasbourg (UDS). « C’est le résultat de la transformation d’un diplôme d’université qui permet de délivrer un master en formation continue avec une pédagogie innovante basée sur le projet des candidats. C’est un domaine en pleine explosion, tant dans le privé que dans le public », souligne Patrick Llerena, professeur des universités à la faculté des sciences économiques et de gestion de l’UDS.

 

Sources : Antoine Latham (DNA)

 

IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok