Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2022 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

Les Emojis : à qui appartiennent-ils ?

Publié le lundi 18 octobre 2021

Avec le développement rapide de la technologie mobile, les emojis sont devenus une langue internationale de nos activités de communication Internet. De plus en plus d’entreprises revendiquent des droits de propriété intellectuelle sur ces petits pictogrammes…

L’Emoji est un pictogramme, une sorte de personnage. «Emoji» vient du mot japonais——絵 文字[emodʑi] , 絵 [e] qui signifie image, peinture et 文字 [modʑi] qui signifie personnage. Le premier emoji conçu est celui du téléphone portable, conçu en 1999 par l’ingénieur Kurita Hontaka (栗 田 穣 崇) qui travaillait pour NTT Docomo, un opérateur de téléphonie mobile prédominant au Japon.

La première version d’un ensemble d’emojis comprend 176 symboles tels que cœur, téléphone portable, smiley, etc. Une fois ces emojis lancés, ils ont été très recherchés par la jeune génération japonaise ; ces symboles mignons ont envahi les chats en ligne ou messages MSN de l’époque et désormais le monde.

Les emojis sont différents sur chaque plateforme : l’émoji Apple est celui que nous connaissons le mieux. La question du droit d’auteur sur les emojis est, en théorie, relativement simple : sauf pour ceux open source, le droit d’auteur appartient au fournisseur qui a conçu le set d’emoji par plateforme.

Alors que deux des plus anciens émojis vont être vendus sous forme de NFT pour la première fois, ces icônes de la culture internet sont au cœur d’une bataille judiciaire de propriété intellectuelle. Une entreprise allemande, « Emoji Co. Gmbh » a déposé plusieurs marques aux États-Unis liées aux célébrissimes émojis que nous utilisons tous les jours. Cette entreprise a depuis le début de l’année 2021 lancé 52 actions judiciaires devant un tribunal fédéral américain réclamant la propriété intellectuelle de certains des émojis.

Pourtant, l’entreprise n’a aucun historique lié à la création de ces derniers, elle vend simplement des produits dérivés comme des t-shirts ou des sacs pour lesquels elle possède bien la propriété intellectuelle. Emoji Co affirme :

Nous sommes le principal possesseur de licence d’utilisation de la marque émoji en dehors de l’espace du clavier numérique.

Une stratégie bien rodée de l’entreprise allemande qui donne l’impression qu’elle possède les droits de propriété des émojis historiques. Le cas de cette société allemande peut prêter à sourire, mais ce type de procédure pourrait se multiplier, car les dépôts de marque liés aux émojis se multiplient, principalement aux États-Unis. Peut-être qu’un jour, il faudra verser des royalties à une société allemande pour avoir écrit un clin d’œil dans WhatsApp…

 

Sources : emojiall et L’echo
Illustration : Flickr

Mots clés : ,
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok