Mot-clés liés à la formation
Durée de la formation
Lieux
Niveau de la formation
Dates de la formation souhaitées
Du au
Téléchargez
notre catalogue 2021 !
Enregistrer le PDF
Actualités
Retour à toutes les actualités

Tout le monde en parle : les « NFT » c’est quoi ?

Publié le mercredi 19 mai 2021

Les NFT, pour non-fungible tokens (des jetons non fongibles, en français) offrent une nouvelle manière de vendre et d’acheter sur internet. Ces jetons virtuels permettent d’acquérir des « objets » entièrement numériques, que l’on ne peut donc ni voir, ni toucher, mais tout à fait posséder et revendre.

Fabrice Starzinskas, responsable de filière Création digitale à l’École supérieure du digital à Paris explique :

C’est comme si vous achetiez un article en magasin, mais que ce qui comptait vraiment pour vous c’était le ticket de carte bleue. Ça change pas mal de choses !

Les NFT s’apparentent à un contrat numérique unique, qui est consigné dans un registre sécurisé. Dans le monde de l’art par exemple, cette technologie améliore considérablement la traçabilité d’une œuvre, prouvant qu’elle est authentique et qu’elle appartient bien à son propriétaire. Un système qui pourrait, dans le futur, résoudre bien des querelles d’experts.

Pour créer un tel jeton, il faut l’inscrire dans un registre un peu particulier, une technologie de stockage appelée blockchain. Ce réseau décentralisé garde en mémoire tous les changements qui lui sont apportés.

C’est un tiers de confiance, à l’instar d’un notaire. Sauf qu’ici, c’est comme si chacun avait le registre du notaire accessible dans sa chambre. Si le notaire déménage ou disparaît, on s’en fiche, car des copies existent un peu partout.

Les possibilités d’échanges sont presque illimitées, car ces contrats peuvent concerner aussi bien des œuvres physiques, comme des tableaux ou des sculptures, que des créations entièrement numériques : on parle alors d’ ‘art crypto’. Il est donc possible de devenir propriétaire d’une image au format jpeg, d’une musique en MP3 ou encore de collectionner des vidéos montrant des grands moments de sport, par exemple. Et peu importe si des copies de ces fichiers existent ou circulent sur le web, le NFT garantit qu’une seule personne possède officiellement l’œuvre en question.

Jusqu’à l’année dernière, les NFT étaient principalement connus des spécialistes en cryptomonnaie, mais en mars, une vente record a secoué le marché de l’art contemporain : l’adjudication pour 69,3 millions de dollars d’une œuvre de l’artiste américain Beeple, un collage numérique baptisé Everydays : The First 5 000 Days.

Quelques semaines plus tard, l’énigmatique artiste Pak a récolté plusieurs millions de dollars en vendant une série de NFT par l’intermédiaire de la célèbre maison de ventes aux enchères Sotheby’s, dont une œuvre déroutante : un simple pixel, adjugé pour 1,36 million de dollars après 90 minutes d’enchères en ligne.

Depuis, des centaines d’œuvres se vendent Outre-atlantique et la folie commence à gagner l’Europe… Avenir de l’art ou bulle spéculative ?

 

Sources : France TV Info

Illustration en vidéo :

Mots clés : ,
IEEPI
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok